La violence douce, c'est quoi?

Publié le 3 Avril 2017

J'avoue, je ne savais pas ce qu'était la violence douce et je ne savais pas que cela pouvait exister vu ces deux termes totalement contradictoires! J'ai donc voulu en savoir plus et j'avoue que je me suis beaucoup questionnée sur le sujet. Ce sujet a surtout été abordée au niveau des crèches et des assistantes maternelles et une liste  est sortie via le site des assistantes maternelles (lien ci-dessous) mais nous pouvons évidemment retrouver ces actes dans notre quotidien à la maison. Cette liste n'est pas là pour faire culpabiliser les parents ou les professionnels de la petite enfance mais plus pour se remettre en question et réfléchir davantage à des choses que nous faisons sans réfléchir.

Cet article, je l'écris pour échanger avec vous, pour débattre et j'ai vraiment envie de connaître votre avis. Vous allez certainement vous retrouver dans certains actes car, soit vous l'aurez subi étant enfant, soit, vous agissez ainsi de façon inconsciente avec votre enfant! 

violence douce

La violence douce ce n'est pas la maltraitance telle qu'on la connaît : les coups, les fessées, les insultes,... Ce sont des actes brefs et récurrents que nous faisons en tant qu'adulte et qui mettent notre enfant en insécurité. L'adulte ne veut en aucun cas faire du mal à l'enfant, il fait même parfois ces gestes inconsciemment ou pense le faire pour le bien-être de son enfant.

Personnellement, je me suis retrouvée dans plusieurs actes, je vous les citerais en fin d'article et vous donnerez mon avis.

Mais avant, voici une liste (incomplète) de violence douce :

Notre comportement 

Parler de l'enfant à la troisième personne alors que l'on s'adresse à lui,

Parler de lui de façon négative,

Juger par la dévalorisation, 

Appeler l'enfant uniquement par des surnoms,

Critiquer un proche de la famille devant l'enfant,

Forcer l'enfant à faire un bisou.

 

Le jeu

Forcer l'enfant à faire une activité,

Presser l'enfant,

Culpabiliser l'enfant car il refuse une activité,

Comparer les enfants entre eux.

 

Le repas

Forcer l'enfant à manger,

Faire du chantage,

Supprimer son dessert si il ne termine pas son assiette,

Empêcher l'enfant de manger tout seul car il va se salir,

Empêcher l'enfant de dormir car c'est l'heure du repas,

Laver le visage de l'enfant avec un gant de toilette à l'eau froide et par derrière,

Racler systématiquement la bouche de l'enfant avec la cuillère.

 

Le change

Parler entre adulte durant un change dans l'ignorance de l'enfant,

Ne pas parler à l'enfant durant le soin, 

Lui moucher son nez sans le prévenir,

Prendre un enfant pour le changer sans le prévenir,

Dire à un enfant qu'il est sale, qu'il pue,

Laisser l'enfant longtemps sur le pot pour qu'il y ait quelque chose dedans,

Gronder un enfant qui a fait caca car on vient de le changer,

Parler devant tout le monde d'un problème de l'enfant.

 

Le sommeil

Forcer l'enfant à dormir,

Réveiller un enfant qui dort sans explications,

Ne pas coucher un enfant qui a sommeil,

Discuter à voix haute alors que l'enfant essaie de dormir,

Laisser l'enfant pleurer dans son lit à barreaux.

 

Comme promis, voici les actes que nous faisons parfois ou souvent pour certaines à la maison:

1) Racler la bouche de l'enfant avec la cuillère pendant le repas 

Oui pour éviter qu'il y en ait partout nous le faisons, pas forcément à chaque bouchée mais fréquemment tout de même! Je ne sais pas ce que vous en pensez mais ici, nous n'avons jamais trouvé que Tom était dérangé de cette pratique. Après, c'est sûr que , si l'on se met à sa place, cela ne doit pas être très agréable.

2) Dire à son enfant qu'il est sale, qu'il pue

Oui j'avoue, quand Tom a fait caca, parfois on lui dit : "Oh ! Mais dis donc, tu pue! Tu as fait un gros caca!" Ce n'est pas dis de façon méchante, mais on le dis... Il faut avouer que cela me fait réfléchir de faire attention à ce que je peux dire et induire.

3) Appeler son enfant uniquement par des surnoms

Je ne l'appelle pas que par des surnoms mais c'est clair que je lui donne pleins de surnoms tout le temps! Etre attentive à ce que l'enfant aie son identité propre est importante, c'est sûr! Mais je l'avoue, c'est une habitude difficile à changer!

4) Lui frotter le visage avec un gant de toilette d'eau froide

Je l'ai déjà fait, Tom déteste ça! J'ai beau le prévenir rien n'y fait alors parfois, je le fait en rapide sans trop rien dire.... Pas cool en effet!

Ce que j'en pense sincèrement!

Personnellement, je trouve que certaines choses sont, pour moi, un peu exagérées... Pour moi, racler la bouche quand il y trop de purée autour avec une cuillère n'a rien de traumatisant mais cela reste mon avis! Je suis dans une optique d'éducation bienveillante et douce mais je pense aussi qu'à l'heure actuelle, on culpabilise énormément les mamans. Nous sommes dans une société de norme et de perfection où le naturel n'a presque plus sa place!

Evidemment, je suis tout à fait d'accord avec certains points qui me semblent logiques  et de bon sens comme par exemple forcer un enfant à faire une activité, dévaloriser l'enfant, etc. D'autres,par contre, nous font mieux réfléchir  mais après tout personne n'est parfait et arrêtons de faire culpabiliser les parents et les professionnels sur tout !

Et vous? Vous reconnaissez vous? Quels sont les choses que vous faites par habitude sans vous poser de questions? Que pensez-vous de cette nouvelle notion de violence douce?

Le but de cet article est vraiment de nous faire réfléchir sur des actes qui nous semble anodins mais en aucun cas de nous faire culpabiliser!

Rédigé par nuage-de-chocolat

Publié dans #Bébé, #Au quotidien...

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

CD 30/08/2017 21:15

Sur la cuillère, ça dépend peut-être de la forme du bord de la cuillère et de la façon dont c'est fait ?

michelle laramicelle 03/04/2017 19:13

coucou; j'ai trois enfants, grands maintenant , et certains points semblent logiques, comme critiquer quelqu'un devant l'enfant , mais d'autres me semblent vraiment "poussés" ; en réalité certains pédagogues s'érigent en juges et croient tout savoir ; et l'on arrive à l'enfant roi qui cause tant de dommages; je pense qu'auparavant il y avait moins de psy à tous les coins de rue, et plus de bon sens dans les familles ; fais toi confiance ; pourquoi appeler ton bébé par des petits noms d'amour serait il néfaste? bonne soirée

nuage-de-chocolat 03/04/2017 20:04

Oui je trouve ça vraiment poussé aussi et c est pour ça que je tenais absolument à écrire sur le sujet car ces règles ont été officialisées dans les crèches et auprès des assistantes maternelles ! Certaines règles sont vraiment exagérées et je suis d accord avec toi : l enfant deviendra roi et les familles ne s en sortiront plus... car aucun frustration ne sera possiblé et acceptée

Tintanel 03/04/2017 11:39

Encore un chouette article, Nuage :) Alors bien sûr je n'ai pas encore d'enfants, mais travaillant au quotidien avec des enfants, (je suis professeur de musique, les plus jeunes ont 4 ans), je retrouve certaines choses auxquelles j'essaye de faire attention, que je trouve très importantes: toujours parler à l'enfant directement, même si c'est un "compte rendu" aux parents devant l'enfant, j'inclue l'enfant. Par exemple: "Je lui ai dit et nous avons fait ci-ça, n'est ce pas X,(l'enfant) tu te souviens de ce que je t'ai dit tout à l'heure? ". Parler de lui de façon négative, user de la dévalorisation: surtout pas! Le langage est incroyable, il y a toujours façon de tourner une remarque de façon positive ou constructive, c'est une gymnastique qui est d'ailleurs amusante ^^ . Mais quand on perd patience, ça peut devenir difficile, j'avoue... Pour le reste, j'attendrai d'avoir mon babichou pour savoir, mais il y a une chose encore qui me fait réagir, c'est le trucs des bisous: c'est clair que je n'obligerais jamais mon enfant à en faire, car je me souviens personnellement que je détestais en faire quand j'étais petite, ou même en recevoir (j'essuyais mes joues après)^^ . Et sinon, ça m'a toujours choquée aussi de voir des gens qui n'hésite pas à se saisir d'un bébé profondément endormi pour lui faire des mamours...

nuage-de-chocolat 03/04/2017 11:43

Merci pour ton commentaire! C'est sûr qu'il y a des choses que je ne ferais jamais non plus, la dévalorisation n'a jamais rien eu de constructif, je suis tellement d'accord avec toi! Oh oui, prendre un bébé qui dort pour le caliner ou faire une photo, je déteste aussi! J'ai toujours empêcher qu'on chipote Tom pendant qu'il dort et malgré cela, certaines personnes n'arrivent pas à s'en empêcher! Et oui, la façon de dire les choses c'est super important! Je le vois dans mon métier aussi, une phrase tournée de façon positive peut tout changer! :) Bisous à toi!